QIVIVA
Près de Provins et à Paris 15
 
23 rue de l'avenir, 77171 Chalautre la grande
 
Disponible aujourd'hui de 9h à 12h30 et de 14h à 19h
 
02 55 60 16 42

C’est quoi la confiance en Soi ?

13 Jan 2023 David Garcia thérapie

Pourquoi en manquer peut-il « pourrir » ma vie ?

Quoi faire pour en avoir plus ?

La confiance :

nf du latin Confidentia, en vieux français Fiance (la Foi) : assurance, hardiesse, courage qui vient de la conscience qu'on a de sa valeur, de sa chance.

La confiance en soi est donc la perception de nos compétences, de l'image de soi et de la capacité à agir.

En psychologie, on considère que la confiance en soi peut être appréhendée dans 3 dimensions : l'estime de soi, le sentiment d'auto-efficacité personnelle et l'affirmation de soi.

Confiance en soi
Elle repose sur 3 piliers

Estime de soi

Le sentiment d'auto-efficacité personnelle

Confirmation de soi

Dans cet article, voyons ensemble successivement les notions d’estime de soi, de sentiment d’auto efficacité personnelle et d’affirmation de soi plus en détails, tout en comprenant bien que les renforcer rend plus solide l’édifice de confiance en soi.

Puis, nous appréhenderons ce qui peut arriver négativement si chacun de ces piliers est fragilisé. Car altérer sa confiance en soi vous connecte à vos peurs, vous inhibant et vous laissant sans ressources, un peu comme Rocky qui est figé sans la force d’affronter son adversaire (Cf. extrait ci-dessous). Prenez le temps de regarder ce court extrait, au-delà du cliché, imprégnez-vous de chaque mot. Cela ne vous rappelle rien cher/chère amie lecteur/lectrice ? N’avez-vous pas pensé à un moment de votre vie comme Rocky ?

Enfin, nous verrons ce qu’il est possible de faire pour renforcer chacun de ces axes afin d’avoir une confiance en soi de guerrier/guerrière des temps modernes, prêt(e) à tout affronter, défis comme expériences de vie.

Cher ami lecteur, en lisant les lignes ci-dessous, entamez votre transformation, faites comme Rocky, retrouvez l’œil du tigre !

1. ABORDONS SUCCESSIVEMENT LES 3 PILIERS DE LA CONFIANCE EN SOI

L'estime de Soi : (vous par rapport à vous-même)

Elle se compose elle-même de deux piliers : l’amour de soi et la vision de soi. L’estime de soi est donc la manière dont on se voit et si on aime ou pas ce qu'on voit.

L'estime de Soi a besoin de petits succès personnels au quotidien pour se renforcer.

L'Amour de Soi

S'aimer sans condition avec ses qualités et ses défauts, ses points forts et ses limites. Cet amour de soi inconditionnel ne dépend pas de nos performances (il vient en grande partie de l'amour inconditionnel que nous avons reçu de nos proches durant notre enfance). Grâce à lui, nous pouvons nous reconstruire après un échec et supporter l'adversité. Nous aurons une stabilité affective et une résistance aux critiques et au rejet.

La Vision de Soi

L'évaluation de ses propres « qualités » et « défauts », évaluation subjective de cette réalité ! Le regard sur soi est en partie lié aux attentes de notre environnement familial durant notre enfance. Ses bénéfices sont la réalisation de projets, la résistance aux obstacles et aux contretemps.

Le Sentiment d'Auto-efficacité Personnelle : (vous par rapport à l'action)

Il s'agit de la confiance en nos capacités à agir de manière adéquate, sans crainte excessive de l'échec et/ou du jugement d'autrui, notre sentiment de compétence personnelle. Le sentiment d'auto-efficacité personnelle s'acquiert très tôt si, enfant, nous étions encouragés, félicités quand nous faisions quelque chose et si notre entourage relativisait en cas d'échec, en nous conseillant pour nous améliorer.

Ses bénéfices sont la facilité d'action au quotidien et la résistance aux échecs.

L’affirmation de Soi : (vous par rapport aux autres)

« S'affirmer, c'est savoir, sans émotion trop importante, demander ou refuser, savoir engager une conversation, verbaliser ses idées et ses sentiments lorsque c'est nécessaire, tout en gardant ou en améliorant une bonne relation avec l'interlocuteur. » Cungi.

Le manque de confiance en soi peut réellement bloquer les prises de décision et la réalisation de soi-même. Il peut placer la personne en situation d'échec, ce qui renforce le manque de confiance.

2. LE MANQUE DE CONFIANCE EN SOI : LE CERCLE VICIEUX

Le  «  cercle   vicieux   »   du   manque   de   confiance   en   soi   peut   entraîner   des   dégâts à tous les niveaux dans votre vie :

  • Vous n'occupez peut-être pas la fonction que vous méritez au travail.
  • Vous   n'osez   peut-être   pas    vous    séparer    de    votre    compagnon (compagne)   alors   que   vous   êtes   malheureux   (se)   en   vous   disant   que   vous ne méritez pas d'avoir quelqu'un de mieux !
  • Vos copains profitent de vous parce que vous n'osez jamais refuser un service.
  • Vous évitez les nouvelles rencontres.
  • Vous restez peut-être dans une routine qui ne vous convient pas.
  • Vous êtes souvent angoissé(e), voire déprimé(e).
  • Vous essayez de passer un maximum inaperçu(e).

En outre, ce  manque  de  confiance  en  soi  peut  entraîner  une  série  d'émotions  négatives telles que :

  • La   tristesse, le   sentiment    d'infériorité,    le    découragement.    Cela    peut    aller jusqu'à la dépression.
  • La peur, la crainte de l'échec. Agir vous paraît représenter un danger catastrophique.  Cela peut  aller jusqu'à un trouble anxieux au sens   psychiatrique du terme.
  • La culpabilité : vous vous en voulez de ne pas agir.
  • La honte et la crainte de décevoir.
  • Un sentiment d'être exclu(e) des groupes, d'être différent.

Voici ce que votre petite voix dans la tête peut vous dire

« Je n'y arriverai pas »

Forte anticipation d'un échec. Ce qui m'évite de passer à l'action pour ne pas prendre le risque de subir un échec (attitude de retrait).

Je n'obtiens pas ce que j'aurais souhaité, je ne suis pas valorisé par autrui.

J'ai honte de moi, de ne pas avoir osé. Je me sens inférieur à ceux qui ont osé.

Je me dis « j'avais bien raison, je ne suis pas capable », ce qui confirme mon préjugé de départ

« je n'y arriverai pas ».

Oui, la forte crainte de ne pas y arriver et l'anticipation de l'échec paralysent l'action. Et comme vous ne passez pas à l'action : aucune chance d'obtenir ce qui vous tient à cœur !

Une possibilité est de relativiser la gravité d'un  échec   avec   l'idée   «   Il vaut mieux avoir des remords que des regrets ».

Ainsi,  vous  vous  en  voudrez  peut-être  un   peu   si,   en   effet,   vous   ne   réussissez   pas, mais vous vous en voudriez bien davantage de ne pas avoir osé essayer et de vous torturer l'esprit pendant longtemps en vous demandant ce qui se serait passé si vous aviez osé !

"Il est dur d’échouer ; mais il est pire de n’avoir jamais tenté de réussir". Roosevelt

"Il n'y a qu'une seule façon d'échouer, c'est d'abandonner avant d'avoir réussi" – Georges Clémenceau

Une   autre   possibilité   est   de   remettre   en   question   votre   préjugé   «   je   n'y arriverai pas ». Vous pourriez alors oser entreprendre une action assez facile dans un premier temps pour inverser le cercle vicieux de l'échec et le transformer en “cercle vertueux de la réussite”.

Ce qu’entraine le manque de confiance

1- Vous évitez d'agir ou vous fuyez les difficultés

Le manque de confiance en soi peut réellement bloquer les prises de décision et la réalisation de soi-même. Il peut placer la personne en situation d'échec, ce qui renforce le manque de confiance. C'est donc la forte crainte de ne pas y arriver, l'anticipation de l'échec qui paralyse l'action. Et comme vous ne passez pas à l'action, aucune chance d'obtenir ce qui vous tient à cœur !

2- Vous avez une mauvaise image de vous-même

Les émotions négatives reprises ci-dessus correspondent à certaines pensées négatives sur vous-même et vous poussent à agir d'une certaine manière.

3- Vous manquez d'affirmation avec les autres

Vous n'osez pas faire de demande à cause de certains « a priori » tels que :

« Je vais déranger l’autre »

« Il va me trouver stupide »

« Ça ne sert à rien de lui demander, il va me dire non »

4- Vous n'osez pas exprimer ce qui vous dérange

 La    crainte     d'exprimer     ce     qui    vous     dérange,     autrement    dit     de     faire     une critique est liée à des « a priori » tels que :

« Cela risque d'entraîner un conflit, ce que je ne supporte pas »

« Je ne saurai pas quoi dire »

« Il va penser que je suis un râleur »

« Il ne va plus m'apprécier »

5- Vous n'osez pas dire NON

La crainte de refuser est liée à des « a priori » tels que :

« Si je dis non, il va mal le prendre »

« On risque de se disputer »

« Il ne m'appréciera plus »

« Je vais le décevoir »

A cause de cela, les autres peuvent vous exploiter, envahir votre espace personnel. Puisque vous dites toujours OUI, c'est toujours à vous qu'on demande ; c'est plus facile ! Plus le temps passe, plus vous êtes enfermé dans ce piège de toujours dire oui. Vous êtes « la bonne poire ». Vous vous en voulez de vous laisser exploiter, vous vous sentez diminué.

6- Vous êtes incapable de vous mettre en valeur

Vous avez tendance à considérer comme normal ce que vous faites   de   bien et   vous   vous   focalisez   sur   vos   erreurs   ou   vos   lacunes,   celles-ci    étant    des    preuves supplémentaires de votre incompétence !!

Ainsi, si les autres vous font des   compliments,   vous   êtes   extrêmement   mal   à   l'aise et avez tendance à vous diminuer.

Ces émotions et pensées négatives maintiennent la mauvaise image de vous-même, mais entraînent aussi une image négative que les autres pourraient avoir de vous.

La confiance en soi représente donc combien je me considère CAPABLE.

Michelle Larivey, psychologue également, présente l’estime de soi comme étant le résultat d’une auto-évaluation, d’un baromètre révélant dans quelle mesure nous vivons en concordance avec nos valeurs.

L’estime de soi représente donc combien je me considère VALABLE.

L’affirmation de soi est l’attitude qui consiste à assumer nos choix, nos sentiments, nos valeurs, nos opinions, nos besoins, mais aussi notre identité dans toutes ses facettes et ses spécificités.

Le concept de soi est dont très important, car la relation à soi est déterminante dans la relation à l’autre(e) en relation avec l’autre en fonction de la façon dont je me perçois. Mon attitude effectivement différente selon que je me surestime ou que je me dévalorise. Une mauvaise estime de soi, un manque d’amour de soi ou de confiance en soi peut engendrer des limitations empêchant l’individu de s’épanouir pleinement.

3. RETROUVEZ L’ŒIL DU TIGRE !

Bien sûr je ne peux que vous engager à demander une consultation avec un thérapeute. Je vais vous transmettre tout de même quelques actions concrètes à mettre en œuvre pour chacun des piliers de la confiance en soi, en d’autres termes, booster l’estime de soi, le sentiment d’auto-efficacité personnelle et l’affirmation de soi.

Consulter un thérapeute

Si la personne, malgré des prises de conscience, n’est pas toujours apte à effectuer les changements adéquats, le praticien intervient alors pour l’accompagner dans cette démarche, proposant des clefs facilitant ce changement.

Il aide le sujet à faire le lien entre ses ressources et son objectif, il l’aide à faire le point et à mettre en place des comportements plus adaptés.

Vous verrez que cela passe par un recadrage de certaines pensées et croyances et par une libération émotionnelle.

La kinésiologie ou le PSYCH-K sont deux pratiques redoutables pour amener les personnes en manque de confiance en soi à retrouver cette force intérieure et une connexion durable à leur potentiel.

Booster son estime soi

C’est renforcer l’amour de soi et la vision de soi.

RENFORCER L’AMOUR DE SOI

  • L’amour de soi n’a rien à voir avec l’amour-propre ou le narcissisme.
  • S’aimer soi-même est quelque chose de difficile à faire car nous n’en avons pas l’habitude.
  • Encourage-toi régulièrement pour t’insuffler du courage et de bonnes ondes.
  • N’écoute pas ta petite voix qui t’auto-critique régulièrement.
  • Prends soin de toi comme quand tu prends soin d’un ami.
  • Offre-toi des moments où tu ne fais que ce que tu aimes faire.
  • Aie confiance en toi-même et suis tes propres intuitions.
  • Veille à pratiquer la pensée positive pour avoir des actions positives

RENDRE LA VISION DE SOI PLUS POSITIVE

Pour cela il est important de :

Quand on se sent mal par rapport à soi-même, il est facile d'en arriver à croire qu'il y a quelque chose de fondamentalement défectueux en soi, que c'est impossible à changer, que c'est notre nature. En réalité, il est beaucoup plus probable qu'on n'a jamais vraiment pris le temps de clarifier (et de mettre en œuvre) ce qui ferait en sorte que nous puissions être la personne que nous pourrions aimer être. En termes de thérapie ACT, on pourrait, par exemple, utiliser une grille de réflexion sur ses valeurs.

On est arrivé à clarifier nos besoins et nos valeurs ; c'est excellent. Si nos besoins sont comblés dans notre vie, voici une étape facilement franchie. Il s'agit alors de les garder à l'esprit et de ne pas trop s'éloigner de nos besoins et de continuer à vivre de façon authentique. Mais, si au contraire, nos besoins ne sont pas comblés? Il faut alors réfléchir à comment communiquer nos besoins aux autres, à comment en arriver à créer une vie qui permet de combler nos besoins, et à ce que l'on va faire des personnes qui nous empêchent de combler nos besoins. En termes de thérapie ACT, on pourrait parler de l'action engagée, l'action qui va dans le sens de nos valeurs.

On a précisé nos besoins, on pose des actions pour les combler, on va dans la bonne direction. Mais, il arrive quelques fois que le souvenir des erreurs passées vienne teinter, ou même empoisonner, notre cheminement actuel. C'est à ce moment que l'auto-compassion et la centration sur le moment présent pourra nous aider.
 

Au lieu de focusser sur nos propres limites, nos propres bizarreries (rire trop fort, oublier le nom des gens, chanter faux, etc.), en luttant et en les combattant, pourquoi ne pas les accepter et même les célébrer. Le rire thérapie notamment par le biais du yoga du rire est excellent.

Booster le sentiment d'auto-efficacité personnel

Pour augmenter ou maintenir un bon niveau de sentiment d’efficacité personnelle :
• Adopter un raisonnement stratégique, centré sur la tâche,
• Fixer des objectifs stimulants et conserver son implication à les voir se réaliser,
• Combiner un objectif à long terme (pour l’orientation, le sens) et une série de sous-objectifs accessibles à court terme,
• Augmenter les efforts en cas d’échec ou de recul, analyser ses points de progrès,
• Aborder les éléments stressants ou les menaces avec recul et contrôle sur ceux-ci,
• Se rappeler régulièrement nos réussites, nos réalisations positives du passé.

Booster l'affirmation de soi

S’affirmer c’est être assertif, c’est savoir dire NON.

Comment vous comportez-vous face à une autorité ou un manager supérieur hiérarchiquement à vous (notion d’assertivité). Adoptez-vous une attitude pour plaire quitte à y laisser des plumes ?

Encore êtes-vous anxieux(se) à l’idée de dire NON que cela soit dans votre vie personnelle ou professionnelle ?

Voici 10 façons de bien dire NON, sans forcément être agressif(ve), mais simplement de renforcer l’affirmation de soi :

  • Permettez-moi de penser à cela
  • Voici ce qui fonctionnera pour moi
  • Puis-je revenir à vous dans un instant ?
  • Cela ne fonctionne pas pour moi
  • J’apprécie votre demande, mais je ne peux pas
  • Je sais que c’est important, mais je ne peux pas le faire
  • Ce n’est pas possible pour moi en ce moment
  • Oh, j’aimerais pouvoir !
  • Je peux vous aider à trouver une autre solution ?

Soyez agréable, décisif(ve), sûr(e) de vous.

Surtout évitez de vous expliquer ce qui est une marque de fragilité dans sa position et qui surtout permet à votre interlocuteur de rentrer dans la porte pour vous faire changer d’avis

Votre kinésiologue & sophrologue certifié à Provins et à Paris

David Garcia

Comme nous l’avons vu, travailler sur les piliers de la confiance en soi permet de la renforcer et surtout de sortir de schémas de croyances limitantes qui nous enchainent, ne nous permettent pas de vivre ce que nous pouvons vivre, d’atteindre nos objectifs ou vivre nos rêves.

Développer la confiance en soi est primordial pour enfin être heureux.

Je ne peux que vous inviter à maitriser des techniques de cohérence cardiaque de plus en plus évoluées. La cohérence cardiaque c'est l'assurance de gagner en confiance en soi en se connectant à son pouvoir intérieur.


Lire les commentaires (0)

Articles similaires


Soyez le premier à réagir

Ne sera pas publié

Envoyé !

Des questions ?

Envoyé !

Erreur serveur

Derniers articles

C’est quoi la confiance en Soi ?

Quel est le secret de Lionel Messi pour être aussi fort ? C'est quoi la kinésiologie ?

Quels sont les bienfaits du rire sur la santé et l'intelligence ?

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site est parrainé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.